mercredi 21 août 2013

Utiliser un smartphone en tant qu'oscilloscope

Quand on touche au hardware même très simple, un oscilloscope peu s'avérer très utile pour analyser ou vérifier le bon fonctionnement d'un montage. On en trouve d'occasion sur ebay pour moins de 100€, il en existe des portatifs neufs pour la même somme, ainsi que des modules USB à connecter sur un PC. Une alternative récente est d'utiliser son smartphone comme interface utilisateur de l'oscilloscope.

Côté Apple on a la société Oscium Oscium qui avait déjà attiré mon attention avec leur analyseur de spectre Wipry. A l'époque j'avais résisté à l'envie de l'acheter car malgré l'aspect très technologique et futuriste de l'interface et du capteur, les spécifications n'étaient pas à la hauteur et j'avais opté plutôt pour une SDR de bonne facture au même prix (Funcube Pro+)

Les produits de Oscium n'en restent pas moins très intéressants. Parmi ceux ci le iMSO-104 est un oscilloscope à signal mixte (analogique et digital) très bien fini et facilement accessible d'usage. Ils ont même un analyseur logique ! ;-D Par contre les prix ne sont absolument pas adaptés aux alternatives du marché (300€ pour l'oscilloscope iMSO-104)

Oscium imso 104 iphone 1

Côté Android, rien de surprenant, les offres sont plus open sources et mains dans le cambouis avec par exemple cet intéressant projet open hardware : l'Osciprime de la société Nexus Computing. Cet appareil fonctionne avec l'application OsciPrime Oscilloscope disponible sur le Google Play. Dans cette vidéo les auteurs présentent leur projet:


A défaut de posséder un appareil de saisi comme le iMSO-104 ou l'Osciprime, on trouve des applications encore plus simples sur les markets mobiles qui permettent d'utiliser la prise jack du téléphone comme entrée de données. Parfois les applications qui supportent un appareil USB dédié supportent aussi la prise jack. C'est le cas de l'application Osciprime.

Dans ce contexte d'utilisation de la prise jack micro, le montage le moins cher et le plus simple est l'oscilloscope à zéro dollar qui permet de réaliser un appareil de mesure basique pour un voltage compris entre 0 et 20V.

Un peu plus perfectionné on à ici un préamplificateur qui permet de supporter un plus grand domaine de voltage et surtout de protéger l'électronique du téléphone en cas d'erreur.

Dans tous les cas ces montage exploitant la prise jack sont limités par le convertisseurs analogique digital (ADC) du téléphone qui selon toute logique est destiné au traitement d'un signal vocal et donc plafonné à 44Khz de capacité d'échantillonnage.